mardi 17 septembre 2013

Cet été, la Reine du chateau de sable c'était moi grâce à Hydralin

Cet été, sur la plage c'était cela :


enfin plutôt cela :


Bon, a priori rien de très impressionnant, mais pour moi un grand pas !
Depuis que le moustizèbre est né, je passe mes heures à la plage assise directement sur le sable au bord de l'eau. Donc, depuis maintenant 5 ans, je rentre de la plage avec un maillot de bain plein de sable. Et sable et humidité rime avec mycose chez moi. Honnêtement, la mycose au quotidien c'est horrible et à la plage c'est encore plus insupportable : ça démange, ça brûle, ça met longtemps à partir (encore plus longtemps que d'habitude) et on en arrive à détester les châteaux de sable ...

Cette année, j'ai eu la chance de découvrir Hydralin Flora, un probiotique vaginal qui aide à la prévention des mycoses vaginales. Ce produit permet de mettre une barrière de plus entre la mycose et nous. Étant donné mon passif, je me suis tout de suite lancée dans le test : un ovule pendant 6 jours avant mon départ, puis un par semaine sur place, le tout sur les conseils d'une gynéco. Pour compléter mon test (j'étais vraiment motivée pour que la mycose en passe pas par moi cette année), j'ai utilisé au quotidien le savon Hydralin Apaisa, mon arme contre l'irritation dû au sable dans le maillot. La bonne nouvelle c'est que cela a marché ! Alors que les étés précédents, je revenais toujours en me disant que je devrais aller sur la plage en combinaison de plongée, là je n'ai jamais maudit mon bikini (enfin pas pour cela en tout cas).


Ces produits sont, en un été, devenus des indispensables de ma trousse de toilette.

PS : Je les garde aussi sous le coude pour mes prochains traitements antibiotiques qui, comme le sable et l'humidité, ont un second effet kisscool bien désagréable.

Première boîte offerte par la marque.
Merci encore à Hydralin, à Virginie et à l'équipe de Parole de Mamans

2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on ne se méfie pas assez et quand cela arrive c'est très génant .

    RépondreSupprimer