lundi 9 septembre 2013

Le fail du soir : les devoirs


Depuis la rentrée du moustizèbre en CP, nous (re)découvrons les joies des devoirs .... Les devoirs sont, jusqu'à présent, l'affaire de cinq minutes, rien de terrible. Ce soir, il s'agissait d'apprendre une poésie pour demain, poésie qu'ils travaillent depuis la semaine dernière. Me voilà donc à faire réciter une poésie à mon moustizèbre à mémoire d'éléphant. La poésie est sue à un mot près : au lieu de "puis" il dit "et".  Je lui dis que c'est très bien mais qu'il a fait une erreur sur ce mot. Et là c'est le drame ! Quand on est un petit moustizèbre qui arrive en CP tout en sachant lire et écrire, la vie est plutôt simple. Il a beaucoup de difficulté à accepter qu'il se trompe. Il a donc sorti tous les arguments prouvant sa mauvaise fois :
  • mais j'ai dit "Puis"
  • c'est pas ma faute, c'est celle du ouistiti (qui ne se trouvait pas au même étage)
  • la maîtresse elle a dit "et"
  • ....
Le tout en 5 minutes et au milieu des pleurs ... Après m'être fâchée sur sa mauvaise foi, lui avoir expliqué pour la énième fois que l'école c'est pour apprendre des choses et que parfois on se trompe, que dans une poésie le sens est important mais la sonorité l'est tout autant, il a fini par redire cette poésie sans faute. Mais quel épuisement ...

Je ne remets pas en cause les devoirs (en tout cas ceux qu'il a eu jusqu'à maintenant), mais je sens que cela va nous apporter notre lot de crises de larmes.

8 commentaires:

  1. Mes Souriceaux ne sont pas aussi avancés que ton moustizèbre, mais ils savent à peu près lire aussi...du coup premier soir, poésie à apprendre (qu'ils n'avaient donc pas appris via la classe....): comme c'était écrit en attaché, et qu'ils ont voulu lire tout seuls, ils ont lu "cOrtable" et non "cArtable", et ça a été une vraie galère de faire corriger la prononciation! Pleurs, colères, énervement, j'ai un peu flippé pour la suite des devoirs...heureusement depuis ils n'ont que des lignes d'écriture....
    Bon courage et bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends. Je trouve cela un peu dur : une poésie dès le premier soir. Allez espérons que tout cela va se tasser.

      Supprimer
  2. Bienvenue dans le monde monstueux des devoirs...quand la Pouillette est entrée en CP, quel changement de vie ! Et maintenant en 6ème je ne te raconte même pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne me raconte pas, je n'ose même pas imaginer.

      Supprimer
  3. J'imagine bien... On a eu le même problème avec Coquillette quand elle est entrée en CP... Quand tout est trop simple, la moindre "difficulté" apparait comme un échec cuisant auquel ils ne sont pas habitués... Mais c'est bien qu'ils soient confrontés à la difficulté, nos loulous, parce qu'un jour ou l'autre, on ne sait pas quand, ils se heurteront à de plus grosses difficultés. Et s'ils n'ont pas appris à les gérer au moins un minimum en amont, ça peut être très très difficile !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement cela. J'essaye de lui expliquer que s'il savait déjà tout ela n'aurait aucun intérêt d'aller à l'école.

      Supprimer
  4. Le Prince apprend la même. Il dit "et" à la place de "puis". Ils ne seraient pas copains tous les 2 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me dit vaguement quelque chose, cette histoire d'amitié ;-)

      Supprimer