jeudi 20 février 2014

Mes sorties ciné : Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney / Le secret de la pierre de lune / Le manoir magique

Il semblerait vraiment que cette année, je réussisse à me dégager du temps pour retourner au cinéma et renouer avec un art que j'apprécie beaucoup. J'ai ainsi eu la chance de voir en avant-première Dans l'ombre de Mary - La promesse de Walt Disney.

Synopsis :
Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse... qu’il mettra vingt ans à tenir ! 
Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé... 
Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper... 
Ce n’est qu’en cherchant dans le passé de P.L. Travers, et plus particulièrement dans son enfance, qu’il va découvrir la vérité sur les fantômes qui la hantent. Ensemble, ils finiront par créer l’un des films les plus inoubliables de l’histoire du 7ème art...

Ce que j'en ai pensé :
Pour être tout à fait honnête, je ne savais pas que Mary Poppins, avant d'être le merveilleux film qu'il est, était un livre. J'ai été très touchée par l'histoire et très sensible au lien qui existe entre l'auteure Pamela et son personnage Mary. Cette histoire, autour de la parentalité et des besoins et des attentes de l'enfant face à ses parents, trouve un écho dans ma relation à mes enfants et me fait m'interroger sur la qualité du temps passer avec eux.
De plus, je suis grande fan d'Emma Thompson. Une fois de plus, je l'ai trouvée très juste dans ce rôle. Elle incarne parfaitement cette dame d'une rigueur et d'un strict sans égal, qui ne laisse rien paraître, et qui, petit à petit, de part les circonstances, de part l'entourage, se "fissure", prend une autre dimension et laisse sa sensibilité d'enfant reprendre le dessus. Dans ce film, elle est entourée d'une équipe d'acteurs très fins dans leur interprétation. Seul Tom Hanks n'arrive pas à me convaincre dans le rôle de Walt Disney que je n'imaginais pas comme cela (comme pour un personnage de livre, je l'ai personnifié dans a tête).
Il sort dans les salles le 5 mars, n'hésitez pas à y aller, vous passerez un très bon moment.


Vacances scolaires oblige, le ouistiti et moi avons été deux fois, coup sur coup, au cinéma. Tout d'abord nous avons vu Le secret de la pierre de Lune, film d'animation estonien, l'une des sorties de la semaine dernière.

Synopsis :
Une nuit, deux mystérieux étrangers s'introduisent à Gadgetville, le village des inventeurs, pour fouiller la maison du vieil explorateur Klaus. Lotte les surprend alors qu'ils s'enfuient en laissant tomber la pierre jaune qu'ils viennent de dérober. Lotte devine que ce ne sont pas des cailloux ordinaires mais des pierres dotées de pouvoirs magiques et elle décide de les rassembler toutes trois pour résoudre le mystère. Elle part alors sur les routes pour les retrouver en compagnie de son oncle Klaus.
Ce que l'on en a pensé :
Ce voyage de Lotte avec son oncle Klaus est un peu un chemin initiatique. Ce chemin apprend beaucoup de choses à Lotte et c'est bien à voir. Mais, malheureusement, je trouve qu'il y a trop d'histoires annexes qui rendent les choses confuses. La preuve : le ouistiti est incapable d'en raconter l'histoire. Il n'a pas passé un mauvais moment, il ne m'a pas demandé quand cela se terminait, mais n'a pas suivi l'intrigue principale, ce que je trouve vraiment dommage. À signaler, j'ai beaucoup aimé le graphisme de ce film d'animation.

Puis, nous avons vu Le Manoir magique, film d'animation belge, sorti le 25 décembre dernier.

Synopsis :
Tonnerre, un jeune chat, a été abandonné par sa famille. Seul et perdu, il trouve refuge dans un mystérieux manoir appartenant à Lorenz, un magicien retraité. Très vite, Tonnerre se sent comme chez lui dans cette maison enchantée, remplie de petits personnages aussi étranges qu'amusants... Mais lorsque son hôte, Lorenz, est envoyé à l'hôpital, son neveu essaie par tous les moyens de vendre la maison sans que son oncle ne s'en aperçoive. C'est alors que Tonnerre a une idée des plus surprenantes : transformer leur manoir en maison hantée ! La résistance s'organise avec l'aide de ses petits compagnons.
Ce qu'on en a pensé :
J'ai choisi ce film parce qu'il passait au bon horaire dans mon cinéma de quartier préféré. Je ne m'attendais à rien de particulier en y allant, j'étais d'ailleurs même embêtée parce que c'était une séance en 3D et que le ouistiti se lasse souvent de porter ses lunettes. Et j'ai été bluffée. La 3D est un vrai plus dans ce film, j'imagine combien certaines scènes doivent perdre de leur impact en 2D. Du côté de l'histoire, tous les ingrédients sont là pour plaire aux enfants et que les parents passent un bon moment. L'histoire est simple, mignonne, n'est pas original, mais ça prend. Le ouistiti a ri aux éclats, a eu peur, a aimé et moi aussi !

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas non plus l'histoire de Mary Poppins, l'un des Disney les plus réussis et les plus magiques à mon avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'est sympa d'en apprendre plus !

      Supprimer
  2. je n'ai pas pu assister aux projections, ni me rendre des les salles à sa sortie mais j'ai hâte de voir Dans l'ombre de Mary à sa sortie en DVD ! Merci pour ton avis, tu me donnes envie de le découvrir et je pense visionner Mary Poppins avec la miss cette semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore testé Mary Poppins avec les mousticks. Il faudrait que j'y pense.

      Supprimer