dimanche 30 décembre 2012

Ma semaine en Instagram et en Canon #17 - Semaine 52

Pour cause de semaine de vacances pour ainsi sans connexion, j'ai très peu fréquenté Instagram ces jours-ci. Néanmoins, vacances familiales obligent, le grand Lion a sorti son matos photo. Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous quelques moments choisis de cette semaine de Noël et anniversaire du moustizèbre, tout cela sur une idée de Madame parle.

Temps de cochon = merci télé !

Crèche vivante

Spectacle de fakirs

Le charmeur des dames

Le charmeur de serpent

Table en fête

Par où commencer ?

On attaque


On attaque encore !

Vivifiant

Happy 5 !





vendredi 28 décembre 2012

Nos dernières sorties ciné !

Étant donné le mauvais temps actuel et les sorties cinéma, les mousticks et moi avons eu le plaisir d'aller au cinéma. Ces deux dernières semaines, nous sommes allés voir La balade de Babouchka et Ernest et Célestine. Et chose très importante, nous avons aimé.


La balade de Babouchka est un ensemble de quatre courts métrages russes. Ces quatres dessins animés sont très différents par la technique, par les personnages mais mettent tous en avant l'humour  et l'intelligence. Le moustizèbre a été très marqué par Babaïka, le monstre qui fait peur à la petite Zhiharka. Le ouistiti a beaucoup apprécié la musique des trois biquettes et l'idée que leur maison soit comestible. Moi j'ai été touché par la poésie de ces images et la pertinence de ces dessins animés qui ne sont pas moralisateurs. Je vous conseille aussi la lecture du billet de Virginie Ces doux Moments qui est celle qui m'a donné envie d'y aller.
De plus en préparant ce billet, j'ai découvert que les éditions du préau avait une page web dédié à ce "film" et offrait gratuitement du matériel pédagogique autour des quatre dessins animés. Je vais l'imprimer de ce pas. J'ai aussi appris qu'un nouvel opus "L'orgre de la Taïga" pour les quatre ans et plus sortira en février. Je ne manquerai pas d'y emmener le moustizèbre.



Je suis allée voir Ernest et Célestine en tête à tête avec le ouistiti, le moustizèbre ayant décidé qu'il n'aimait que les courts métrages et plus les longs (je lui rappellerai quand il voudra regarder Cars pour la 38ème fois). Le ouistiti qui va avoir trois ans dans trois semaines a été impressionné par certaines scènes, en particulier la première où un jeu d'ombre transforme une souris en ours. Il n'a pas suivi l'intrigue autour de l'interdit pour un ours de vivre avec une souris et vice et versa. En revanche, il a aimé cette amitié, cette complicité entre Ernest et Célestine. Il a apprécié (et moi aussi) la bande originale du film et a bien ri aux blagues d'Ernest. Il est un peu petit pour apprécier le film dans ses subtilités mais en a bien profité quand même. Pour ma part, j'ai aimé la douceur des couleurs et du dessin et aussi l'histoire.

Dans les deux cas, je pense guetter la sortie des DVD respectifs.

dimanche 23 décembre 2012

Ma semaine en Instagram #16 - Semaine 51

Incroyable mais vrai, après-demain c'est Noël ... déjà ... Même si ce mois de décembre a été difficile, il est, a posteriori, passé très rapidement. Cette semaine a, elle aussi, filé très rapidement. Elle a été jalonnée par des passages anticipés du père Noël pour tous (de manière différente pour chacun) : Disneyland, Puyricard, Spa Villa Thalgo, Musée des arts décoratifs, la marche des dinosaures pour ne citer qu'eux.

Voici  quelques instantanés de cette semaine sur une idée de Madame parle.

L'un des plaisirs de Disney : manger en regardant des dessins animés

En voiture et en autonomie !

Miam

Il est prêt en cas de problème !

Le bonheur si je veux

Les arts déco et ses originalités : secrétaire rhinocéros

L'attaque du T-rex

On dort dino et bracelets !

jeudi 20 décembre 2012

J'ai lu Une place à prendre


et j'ai aimé !
Je suis une grande fan de la série Harry Potter et j'avoue que me lancer dans un nouveau livre de JK Rowling m'effrayait un peu. En effet après le succès d'Harry Potter, "accepter" de lire autre chose de cet auteur n'était pas forcément chose facile, surtout que ce nouveau roman est totalement différent de la série qui l'a rendu célèbre. C'est un livre pour adulte (et vraiment il n'a pas sa place dans les mains des plus jeunes) et qui décrit une réalité actuelle. D'un certain côté, il me semble qu'il valait mieux s'éloigner de la sphère "Harry", mais quel challenge.
Quand j'ai commencé le roman, j'ai tout de suite reconnu la plume de JK Rowling, j'avais l'impression de lire du Harry Potter sans que cela en soit. Cela m'a dérangé pendant quelques pages, puis après happée par l'histoire, je m'en suis détachée.

Voici l'histoire telle qu'elle est décrite sur la quatrième de couverture :
Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.
Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Les personnages sont, pour la plupart, intéressants. Certains sont néanmoins caricaturaux. JK Rowling soulève ici la question de l'intégration d'une population à revenus modestes dans une communauté plus aisée. Ce roman de société est noir voire glauque à certains moments : certaines scènes m'ont glacées tant elles sont réalistes. Les liens parentaux sont aussi au premier plan dans cette histoire. Les parents n'en ressortent pas redorés.

Dans l'ensemble, je trouve que ce nouveau roman est réussi. Il permet à JK Rowling de faire un virage à 90°. Des points sont perfectibles, mais je le trouve assez bien vu.
Je lui attribue la note de 14/20.



J'ai eu la chance de lire ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2012 de PriceMinister et j'en profite pour les remercier.

mercredi 19 décembre 2012

Dites-le avec des chocolats !

J'aime le chocolat, j'aime beaucoup le chocolat ! En plus de me régaler avec, il me facilite la vie : quand je dois offrir un cadeau à quelqu'un que j'apprécie, par exemple des personnes avec qui je travaille, il est ma solution miracle (il n'y a que mon beau-père pour ne pas aimer cela). Les fêtes arrivant, je fais à nouveau appel à lui. C'est un cadeau inépuisable : changer de chocolatier équivaut à changer de cadeau. J'ai trois chocolatiers fétiches :
  • La maison du chocolat : grand classique ! Chez eux, j'aime tout particulièrement les truffes. Elles sont fondantes, fortes en goût, de la bonne taille : parfaites selon moi !
    Quand on commence, qui sait où on s'arrête ...
  •  Puyricard : la référence dans le sud est de la France, beaucoup moins à Paris. Je ne suis pas fan de calisson, mais aux dires des autres, les leurs sont très bons. Moi, je n'ai goûté "que" les chocolats et je les conseille. Ce qui est intéressant, c'est qu'il n'y a pas de guide avec le ballotin. Ainsi chaque chocolat est une surprise et révèle des saveurs inattendues. Si vous ne les connaissez pas, je vous les conseille.
  • Enfin l'artiste chocolatier Jicara : leurs chocolats sont tellement beaux que l'on a des scrupules à les manger (néanmoins, une fois qu'on saute le pas, c'est un vrai régal). Ils créent au fil des saisons des collections de chocolats. Comme tout est visuel, les meilleurs arguments seront des photos :
    Les étoiles sont en chocolat
    Les sapins contenant des chocolats sont eux-même en chocolat.

    Ils n'ont pas de site internet donc voici leur adresse : 91 rue des entrepreneurs - Paris 15ème.

lundi 17 décembre 2012

Fêter son anniversaire

Une des fêtes de ses 4 ans

Le moustizèbre fête ses 5 ans le 26 décembre. Vacances obligent, il ne fête pas son anniversaire avec ses copains le jour même. Il l'a déjà fêté à l'école la semaine dernière, il le fête mercredi au centre de loisirs et il le fêtera mi janvier avec ses copains (et le jour même avec nous). Donc les festivités s'étalent sur un peu plus d'un mois. Ce mois anniversaire est-il un autre second effet kisscool d'avoir son anniversaire à cette date ?
Pour lui, c'est plutôt positif : il est tellement impatient d'avoir 5 ans que maintenant qu'il a eu sa première fête, il annonce à qui veut qu'il a 5 ans. Quand je lui rappelle que son anniversaire n'est pas encore passé, il fait une moue de dépit.
Pour nous, c'est juste un enchaînement puisque le ouistiti est du 16 janvier ... Je vais devenir maître en l'art du gâteau fait en 5 minutes.

dimanche 16 décembre 2012

Ma semaine en Instagram #15 - Semaine 50

Je ne suis pas mécontente que cette semaine soit terminée. Avec l'arrivée des vacances et de la fin d'année, il a fallu boucler un certain nombre de dossier et j'ai assez peu vu le jour. Néanmoins l'esprit de Noël s'est emparé des mousticks : nous avons réussi à jouer tous ensemble harmonieusement, le grand chapeaute le petit dans son apprentissage des lettres, le moustizèbre a donné son premier "concert" de violon et nous avons décoré la maison. Le sapin est surchargé et la crèche playmobil, mais j'adore l'éclat dans leurs yeux quand ils les voient le matin.

Et le grand Lion m'a offert une visite guidée de l'expo Thé au musée Guimet. La guide nous a expliqué les liens étroits entre la politique chinoise, le développement de la Chine, la porcelaine, le thé comme une conteuse. J'ai eu l'impression d'être à la place de mes garçons quand ils vont écouter une lecture de conte. J'attendais la suite avec impatience, chaque personnage prenait corps et j'ai retenu une quantité d'informations non négligeable. Je suis certaine que je serais passé à côté du corps de l'expo si j'y avais été seule.

Voici  quelques instantanés de cette semaine sur une idée de Madame parle.

La pyramide des animaux : un jeu génial !

Viens Ouistiti, je vais t'apprendre les lettres

Miam

Qu'est ce qu'il est/fait grand !

Je m'en ferai bien une tasse


On l'attend avec impatience !

vendredi 14 décembre 2012

La course aux cadeaux


Ça y est, plus que 10 jours et c'est Noël ! Plus que 10 jours et c'est les vacances !
Mais avant cela, il reste la course aux cadeaux. Les cadeaux des mousticks sont achetés depuis plus d'un mois, donc de ce côté-là tout va bien. C'est du côté des adultes que ça pêche. Je n'ai aucune idée de ce que l'on va offrir à mes beaux-parents, nos frères et soeurs respectifs ainsi que leur moitié, ... ni ce que je vais dégoter pour le grand Lion. La semaine prochaine va être longue ...

En attendant, moi j'ai une après-midi spa prévu avec une amie cette semaine. Cela me permettra de me détendre avant d'affronter une semaine de vacances dans ma belle famille avec ma famille ;-)
(je suis très injuste : mes beaux-parents nous accueillent royalement et nous déchargent beaucoup des enfants).

Si vous avez des idées de cadeaux géniaux, je prends !

mercredi 12 décembre 2012

Le carnet des messages à Papa


Le grand Lion voyage beaucoup. Quand il est à Paris, il travaille tard. Ainsi il ne profite réellement des mousticks que le week-end (et encore si la fatigue n'est pas plus forte ou que le voyage inclut tout ou partie du week-end). Mes mousticks sont habitués à cette situation mais demandent régulièrement un lien avec leur père. Nous avons abandonné le téléphone parce que l'échange ne les satisfaisait pas : on n'arrivait pas à trouver le bon moment qui marche pour tout le monde. Il m'est alors venu l'idée de prendre sur leur dictée des messages pour leur père. Ils ont le temps d'y réfléchir, ils peuvent y revenir et leur père leur en laisse à son tour quand il part en voyage.

C'est rentré dans notre rituel du coucher : on lit une histoire, puis on fait les messages pour papa et on éteint. Ces messages sont consignés dans un carnet spécial et ils peuvent y revenir dans la journée pour voir les messages des jours précédents, les messages de leur père. Ils sont fans de cette manière de faire et nous aussi : le grand Lion lit des mots doux tous les jours et moi j'apprends des choses, ils racontent des histoires à leur père qu'ils ne me racontent pas directement.

lundi 10 décembre 2012

Nature #26 : Le café du commerce

Vendredi, à la maison, c'était soirée pyjama. Le moustizèbre avait invité Super pote à dormir. Mon passe-temps favori, quand je les garde tous les deux, est de les écouter en douce. Leurs conversations regorgent de perles de français et de logique implacable.

Donc vendredi dans leur discussion surgit Nicolas.
Moustizèbre           - C'est Nicolas de ta classe ?
Super pote              - Oui, pas Nicolas Sarkozy.
Moustizèbre           - Ah non pas lui, de toutes les façons, moi la première fois je n'ai pas voté pour lui. J'ai voté pour François.
Super pote              - Moi non plus, moi j'ai voté pour François les deux fois.
Moustizèbre           - Ah oui, c'est bien. C'est toujours lui le chef d'ailleurs ...

Je ne sais pas où ils attendent parler autant de politique, je n'ai pas l'impression que nous en discutions tant que cela et ils ne regardent pas la télé "classique".
On ne va pas y couper, je pense ...

dimanche 9 décembre 2012

Ma semaine en Instagram #14 - Semaine 49

Oh combien j'aime ce rendez-vous hebdomadaire qui me permet de revenir sur ma semaine ! Les jours filent et si je ne suivais pas cette initiative de Madame parle, je ne crois pas que je prendrais le temps nécessaire pour ce retour et pourtant cela me fait grand bien.

Cette semaine au menu, nous sommes allés voir Zut à la Cigale comme je vous l'ai raconté ici, j'ai eu la chance qu'une amie mette la main à la pâte pour moi grâce à Nestlé : c'était bon et surtout un très bon moment de complicité et les enfants m'ont épatée par leurs apprentissages respectifs.

Sur le plan un peu pourri, le ouistiti fait de l'urticaire le matin depuis 3 jours. Après une "analyse" de tout ce qui a changer, je ne vois qu'une chose : il est venu les 3 matins dans notre lit qui a des draps en lin. Est-ce que le lin peut engendrer ce genre de réactions ? Ça me laisse bouche bée si c'est le cas.

Voici  quelques instantanés de cette semaine sur une idée de Madame parle.

Encore merci Thalie !

Il va falloir attendre janvier ...

Aussi bon que beau !

Première fois que le ouistiti écrit son nom seul

Maman, j'écris aveuglément !

Heureusement ça ne le dérange pas trop

vendredi 7 décembre 2012

Faire une belle frayeur à toute la crèche : Recette

 Ingrédients :
  • Un petit ouistiti
  • Un copain avec lequel se disputer
  • Un mur contre lequel se cogner
Hier, le ouistiti jouait avec un copain et comme il est commun à cet âge-là, le jeu a dégénéré. Ils ont commencé à se disputer. La dispute s'est terminée rapidement avec le ouistiti qui se cogne la tête contre un mur. C'est là où cela se complique, le ouistiti commence à pleurer sans bruit, sans inspirer, devient pâle, puis bleu, tout mou et s'évanouit : un spasme du sanglot. Ce spasme complètement bénin est néanmoins très spectaculaire. Le ouistiti étant coutumier du fait (et c'est génétique puisque moi aussi),  nous ne nous inquiétons plus ; mais le personnel de la crèche a eu une belle frayeur. Il a du coup profité d'un traitement de faveur toute l'après-midi. Il a vraiment tout compris cet enfant.

Le comble est qu'il n'a pas la moindre bosse ou le moindre bleu suite à ce mini choc. Moi j'ai juste peur qu'aucune babysitter n'accepte plus de le garder (il a fait le coup avec deux babysitter et elles étaient toutes les deux sous le choc).



mercredi 5 décembre 2012

Cultiver leur coeur de rocker !

Dimanche, alors qu'ils n'ont pas encore trois et cinq ans, les Mousticks ont assisté à leur premier concert de rock à La Cigale. Bon, d'accord, ils y étaient avec leurs parents mais quand même. Ils ont eu la chance de découvrir Zut sur scène et nous aussi.

Plantons le décor : pour une fois, on est arrivés en avance. Le ouistiti dormait confortablement dans le manduca et le moustizèbre a pu poser 200000 questions sur les chansons qu'ils allaient interpréter, sur cette table pleine de boutons pas très loin de nous, jouer à coucou caché avec le niaf de Maman bavarde ...

Quand les lumières se sont éteintes et que le ouistiti dormait encore, j'ai commencé à m'inquiéter de son état au réveil (c'est un peu le schtroumpf grognon). Dès la première mesure, il a ouvert les yeux, a commencé à gigoter pour voir la scène et s'est mis à taper des mains. Il a participé, chanté, fait la ola pendant deux heures.

Le moustizèbre a été captivé de A à Z par la performance (ça tombe bien puisque leur nouvel album s'appelle ABCD...Zut). En plus ils ont joué trois chansons qu'il aime particulièrement : Vaisselle cassée, Mais ils sont où ? (les zanimos) et Vive le 26 décembre ! (quand on est né ce jour-là, on l'aime beaucoup beaucoup). En revanche, l'entracte a été bien trop long pour sa patience mise à rude épreuve ...

Enfin le grand Lion a adoré voir ses enfants être tellement pris par le concert. L'apothéose a été atteinte quand Didier Wampas a débarqué sur scène. Là il n'était plus question de musique pour enfant, mais de musique tout court.

Quant à moi, j'ai vraiment aimé. J'ai le refrain de Vaisselle cassée dans la tête depuis. J'ai d'ailleurs décidé que ce blog avait un hymne maintenant :


Je n'ai qu'un seul regret  : que nous n'ayons pu partager ce moment avec la famille de Thalie (que nous remercions encore).

lundi 3 décembre 2012

Nature #25 : L'arroseur arrosé


Hier à la fin du concert de Zut, le grand Lion applaudit et crie"Encore, encore, encore !" pour le rappel.
Le moustizèbre se tourne alors vers lui et lui dit : "Arrête de réclamer !".

Ça y est, il nous fait la morale ...

dimanche 2 décembre 2012

Ma semaine en Instagram #13 - Semaine 48

Cette semaine, quand je regarde mes photos, j'ai l'impression d'avoir passé mon temps à manger (ce qui n'est peut-être pas qu'une impression). Il faut dire que le froid et les 40 ans de mon frère m'y ont un peu forcée (il faut bien se trouver des excuses).

Voici donc quelques instantanés de cette semaine sucrée, sur une idée de Madame parle.

Un dimanche après-midi au chaud

Attention, le moustizèbre veille




Le calendrier de l'avent est installé
Avant

Après