lundi 3 novembre 2014

Happy birthday ! #2050

Tel batman, j'ai passé l'âge de vous montrer ma tête
 
Ça y est, c'est fait : j'ai soufflé mes soixante-quinze bougies ! J'ai réussi à les souffler en pensant à cette retraite que je peux enfin prendre. Dire que j'ai aimé mon boulot est un faible mot. Cela fait cinquante ans que je le fais : il a changé, on est passé de la craie au numérique, mais derrière il y a toujours savoirs et pédagogie. Maintenant, j'avoue que j'ai envie de me poser, de prendre le temps de ne plus courir après le métro (même si je ne cours plus beaucoup ces derniers temps). Je vais pouvoir passer plus de temps avec mes petits enfants. Quel bonheur de voir ses enfants devenir parents et quelle petite vengeance quand je vois la qualité du sommeil de mes petits-enfants ! La technologie a bien évolué depuis que je suis moi-même devenue mère mais le sommeil des nouveaux nés est comme toujours un vrai challenge.

Je vais aussi pouvoir continuer à bloguer, enfin maintenant cela ne s'appelle plus comme cela mais ça reste un blog pour moi. Mes grands mousticks (à leur plus grande honte, je continue de les appeler comme cela) m'ont offert les lunettes / sonotones / cardio / iphone 28 version personnes âgées, je vais pouvoir immortaliser toutes mes sorties parisiennes avec mes petits-enfants mais aussi avec le grand Lion : enfin du temps rien que pour nous deux, comme quand on était jeunes et insouciants (sans la vivacité de mouvements) ! J'ai vu qu'au musée du cinéma, il y avait encore des séances sur grand écran, complètement démodées maintenant mais tellement à mon goût.

Quand j'y repense, j'ai détesté quitter la trentaine. Avoir quarante ans, c'était tombé du mauvais côté de la ligne. Qu'est ce que je devrais dire avec mes soixante-quinze balais ! (on m'a bien expliqué que mon vocabulaire était ringard mais j'ai décidé que leur vocabulaire ne me sied pas). Je suis heureuse de fêter cet anniversaire avec eux tous, mon tout, ma famille et de pouvoir le partager avec vous, une fois plus, vous qui avez été là depuis presque quarante ans, vous que j'ai rencontré pour certains, avec qui j'ai échangé pour la plupart, vous qui êtes devenus plus que virtuel.

Bon allez, je vous laisse : j'ai une part de gâteau et un bon thé qui m'attendent, parce qu'à 75 ans, on ne surveille plus sa ligne de la même manière ( et qu'on peut compter sur l'industrie pharmaceutique pour cela ;-) ).

10 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire Mamie, on se fait un thé télépathie un de ces jours ?

    RépondreSupprimer
  2. Bon appétit Mamie Moustick!
    Et happy B!

    RépondreSupprimer
  3. ça te réussit, moi je dis :) Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien l'intention de profiter de cette retraite tant attendue !

      Supprimer
  4. bon à priori mon commentaire n'est jamais passé alors je recommence : dis Mamie Moustik, ça fait une éternité que t'es pas venue me voir à la maison de retraire !! on fait comme la dernière fois, tu me fournis en chocolat je te refile des couches :-)

    RépondreSupprimer